Aménager et isoler des combles : le guide 2017

Demande de devis en ligne pour un aménagement de combles.

Sommaire de la page

Un chantier d'aménagement de combles.

Chantier d'aménagement de combles dans une copropriété.

Pourquoi aménager ses combles ?

Avec un prix de l'immobilier toujours élevé et un marché tendu depuis plusieurs années, l'aménagement de combles reste l'une des meilleures solutions actuelles pour agrandir la surface habitable d'un logement sans le quitter, qu'il s'agisse d'agrandir un appartement au dernier étage d'une copropriété ou une maison individuelle.

Ces travaux augmentent significativement la valeur immobilière et locative du logement, et améliorent généralement son isolation thermique globale, ce qui impacte positivement le confort et les frais liés au chauffage global du logement.

Aménager en sous-toiture peut permettre de remplir plusieurs objectifs de création d'espace :

  • création de pièces supplémentaires :
  • aménager une chambre de bébé, d'enfant ou d'ado, garçon ou fille
  • création d'une petite salle de bain avec douche
  • création d'une salle d'eau avec baignoire et installation de WC suspendu
  • aménager une chambre parentale avec salle de bain (suite parentale dans les combles)
  • création d'appartement complet
  • création de placard, placard coulissant, fabrication d'un dressing ou de meubles de rangement en sous-pente, disponibles en kit ou sur mesure
  • aménagement d'un bureau
  • création de mezzanine
  • création d'une terrasse
  • et tout autre projet de création de surface de plancher, de surface habitable ou de stockage.

Dans ce guide complet seront abordés tous les aspects techniques, juridiques, réglementaires, mais aussi financiers et fiscaux de l'aménagement et de l'isolation des combles.

Si vous projetez d'aménager et/ou d'isoler vos combles prochainement, vous pouvez consulter les prix du marché, près de chez vous, pour les matériaux ou pour une prestation complète, en utilisant cette page.

Définitions

Une salle de bains aménagée sous le toit.

Exemple de création d'une salle de bains
sous les combles.

Généralités

Le comble est l'espace qui est situé dans la partie la plus haute d'une maison. Généralement, il constitue le dernier étage du bâtiment ou de l'immeuble, néanmoins c'est en fonction de sa configuration et de son usage qu'il sera comptabilisé ou pas comme un étage.

La délimitation technique d'un comble englobe la toiture, le plancher qui le sépare de l'étage inférieur ainsi que les murs porteurs. Tout le volume qui se trouve dans cet espace fait donc partie du comble de la maison. La charpente en est un élément fondamental, tout comme l'isolation intérieure ou extérieure. Il est d'ailleurs fréquent que l'on parle du toit comme de « la 5ème façade de la maison ».

Il existe différents types de combles. On peut les différencier en tenant compte de leurs caractéristiques techniques ou encore en fonction de leur aménagement réel ou potentiel (combles aménagés ou aménageables vs. non aménagés vs. combles perdus).

Mais en réalité, c'est le taux des taxes auquel est soumis cet espace qui nous permet de définir de quel type de surface il s'agit. Cette approche permet de séparer les combles en deux grandes catégories : les combles habitables et les inhabitables.

Les combles habitables

Les combles habitables disposent d'un volume intérieur permettant à l'homme de circuler en disposant d'un relatif confort. Ils sont dotés de planchers qui ont une capacité de résistance d'au moins 150 à 200 kg/m². Selon les normes de l'urbanisme, il faut que l'espace concerné offre une hauteur de 180 cm au moins et qu'il soit accessible depuis l'intérieur de la maison pour être qualifié d'habitable.

Les combles aménagés doivent être déclarés comme des surfaces habitables. Ils entrent donc dans le calcul de la taxe de la surface habitable et donc de la taxe d'habitation et foncière de la maison. Le plancher peut supporter de lourdes charges et notamment celle d'un mobilier ou d'une baignoire remplie d'eau.

En fonction des souhaits du propriétaire, ces surfaces auront subi les travaux d'aménagement adéquats : la pose d'une isolation thermique et acoustique, l'installation de cloisons ainsi que la pose des fenêtres permettant à la lumière naturelle d'entrer dans les pièces. Il y aura une alimentation électrique et sans doute des canalisations d'eau.

Les combles aménageables sont des superficies qui peuvent être utilisées comme surfaces d'appoint. Ils peuvent servir de grenier ou de lieu de rangement, voire être totalement vide. On peut y circuler, mais habituellement, le plancher ne supporte pas les objets trop pesants. Les surfaces aménageables ne sont pas décorées, mais devraient être isolés. Il est possible de les rendre habitables en entreprenant des travaux de rénovation : on parle alors d'aménagement de combles, pouvant parfois nécessiter une modification de charpente voire une surélévation de toiture.

Les combles récupérables sont des espaces sous la toiture qui ne sont pas utilisés par les propriétaires, mais qui pourraient, à la faveur d'une étude et de travaux, être utilisés comme des surfaces habitables.

Comparer les offres pour vos combles.

Les combles non habitables

Une charpente traditionnelle en bois.

C'est le type de toiture et de charpente qui détermine
le potentiel d'aménagement.

Les combles inhabitables disposent d'un volume intérieur et d'une structure qui ne permet pas au propriétaire d'envisager l'aménagement d'une pièce à vivre ni même d'une pièce pour le rangement.

Les combles non aménageables entrent dans cette seconde catégorie. Cela peut être dû à une hauteur trop basse de plafonds qui oblige les visiteurs à se déplacer en étant constamment courbés, d'où le nom de combles rampants qu'on leur donne parfois.

Parfois, la hauteur sous charpente est là, mais l'espace disponible est congestionné par des fermettes dont les entraxes sont trop petits et trop nombreux. Dans la majorité des cas, les fermettes ont une forme de W et l'espace entre les supports est de 60 cm seulement. Il est néanmoins possible, sous certaines conditions, de modifier et transformer une charpente industrielle en W.

Enfin, l'une des principales raisons au fait que les surfaces sont non aménageables est que le plancher n'a pas été conçu pour supporter de lourds poids en dehors de celui de la toiture. En cas de doute, un calcul des charges doit être effectué, généralement par un architecte. Des solutions techniques de renforcement des planchers pourront être proposées (notamment chape béton). Le plus souvent, l'accès n'est pas pratique. On accède à ces espaces non aménageables à travers des trappes et des escaliers escamotables.

Les combles perdus doivent être classés dans la catégorie des combles habitables quand ils sont aménageables, mais qu'ils sont aussi inexploités. À l'inverse, s'ils ne peuvent pas être aménagés (et qu'ils sont donc inexploitables), ils doivent être classés dans la catégorie des surfaces inhabitables. Les combles perdus sont généralement vides ou ils servent de débarras. La faible hauteur sous faîtage leur vaut parfois l'appellation de rampants.

Quel que soit votre projet, avant de vous engager avec un fournisseur de matériaux d'isolation ou avec une entreprise d'aménagement de combles, pensez à comparer les tarifs et les propositions techniques de plusieurs professionnels de votre région entre eux : cliquez ici.

Le prix d'un aménagement de combles

Combien coûte un aménagement de combles ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour estimer le budget nécessaire. Le prix d'un aménagement de combles dépend d'abord de la surface concernée et de sa destination (chambre, salle de bain, appartement complet ...). D'éventuelles interventions sur la charpente et la toiture, la création d'ouvertures et de fenêtres de toit, ou encore de lucarnes, de chien assis et les choix des matériaux (isolants, parquets, parois, huisseries, menuiseries ...) vont avoir une influence sur le prix au m2.

Le prix au m2 d'un aménagement de combles n'est pas linéaire et il va plutôt baisser lorsque la surface augmente. Le coût ne sera donc pas le même selon qu'il s'agisse d'aménager des combles de 15m2, 20m2, 30m2, 40m2, 50m2, 70m2 ou 80m2 qui sont les surfaces d'aménagement les plus fréquentes.

D'autres facteurs, comme les éventuelles aides financières et subventions pour l'aménagement de combles, l'appel aux services d'un architecte d'intérieur, d'un décorateur ou d'une décoratrice, la qualité du mobilier, de l'équipement, des finitions et de la décoration vont également impacter significativement le budget final.

La meilleure méthode pour estimer le coût d'un aménagement de combles reste de comparer plusieurs propositions tarifaires entre elles. Pour ce faire, vous pouvez obtenir plusieurs offres, près de chez vous, en utilisant cette page : recevoir des exemples de prix pour un aménagement de combles.

Sommaire du guide