Bardeau, tavaillon

Cette définition de Bardeau, tavaillon est classée dans la thématique Couverture.

Sommaire

Définition

Un bardeau ou tavaillon est une plaquette ou planchette de bois utilisée comme élément de couverture pour les toits, mais aussi pour les murs en bardage. Les bardeaux peuvent être en châtaignier, un bois qui se conserve très longtemps (ces bardeaux peuvent avoir une longévité de près d’un siècle), ou bien en chêne, en mélèze, en cèdre rouge, en épicéa… Le bardeau de bois ou tavaillon est très présent en zone montagne.

Synonymes :

  • tavillon
  • tavaillon
  • bardeau de bois
  • essente
  • aissante
  • échandole
  • ancelle
  • essanne
  • essis
  • shakes
  • ecrâve

Il existe plusieurs types de bardeaux de bois :

  • les bardeaux fendus qui sont détachés du morceau de bois dans le sens des fibres (souvent de 25 à 35 cm de long, 6 à 10 cm de large)
  • les bardeaux sciés, pour lesquels les fibres de bois peuvent être coupées en travers (40 à 60 cm de long, 10 à 18 de large)

Les premiers ont un aspect plus irrégulier, ils sont plus chers, mais leur longévité est bien supérieure aux bardeaux fendus, grâce à une moindre pénétration de l’eau qui glisse naturellement le long des fibres. Ils peuvent être artisanaux (taillés à la main) ou industriels (taillés et coupés à la machine).

Les bardeaux de bois sont fixés avec des clous ou des chevilles sur des voliges. Il y a deux types de pose pour ces bardeaux de bois ou tavillons :

  • La pose par simple recouvrement : chaque rangée est constituée d’une seule épaisseur de bardeaux, à part la première (en bas du versant du toit, où un doublis est assuré au niveau de l'égout). Dans ce cas la longueur du pureau (la partie visible) doit être inférieure d’un centimètre à la moitié de la longueur totale du bardeau.
  • La pose par double recouvrement : chaque rangée est doublée, c’est-à-dire que les bardeaux sont superposés par deux. Mais le bardeau supérieur (celui qui est exposé) doit être décalé d’au moins 4cm par rapport à celui du dessous, et il déborde également d’au moins 1,5 cm dans sa partie inférieure par rapport au bardeau du dessous. Cela assure une bonne étanchéité.

On appelle poseur de bardeaux, bardelier, bardeautier, tavillonneur, ou essentier un couvreur spécialisé dans la pose de ces éléments de couverture. Le métier de tavillonneur est un savoir-faire traditionnel, sachant que la pose des bardeaux n’a guère changé depuis l’époque gallo-romaine.

Les bardeaux sont un type de couverture écologique, car ils sont issus d’un matériau renouvelable, leur fabrication produit peu ou pas d’énergie grise, les déchets sont facilement recyclés (en granulés pour le chauffage par exemple, ou en compost). Ils sont solides, résistants face aux intempéries et aux chocs (grêle par exemple), et évitent la condensation qui peut se produire sous des ardoises froides, par exemple. Ils sont beaucoup plus légers que les tuiles, exigeant une charpente moins lourde. Enfin, ils peuvent être adaptés pour tous types de toiture même de forme complexe. Certains bardeaux peuvent constituer une très jolie décoration, leur bord inférieur peut aussi être découpé ou même ajouré.

Il existe également aujourd’hui des bardeaux en matériau composite bitumé : les bardeaux d'asphalte ou bitumineux. Ils sont faits d’une armature en fibre de verre, enrobée de matériaux imperméables. La face exposée est imprégnée de petits grains de céramique ou d’ardoise pour l’aspect esthétique. Ils existent en grandes bandes dont la partie inférieure (jupe) présente des fentes pour figurer les joints entre les bardeaux.

  • DTU 31.2 Maisons à ossature bois
  • DTU 41.2 Revêtements extérieurs en bois
  • cahiers 124 et 128 du CTBA

Pour les bardeaux bitumés :

  • normes NF P 39-301 à 39-303
  • DTU 40.14 Couverture en bardeaux bitumés

Etymologie : un mot d’origine germanique désignant une « planche de bois » a pu donner naissance à notre bardeau. D’autres hypothèses évoquent une origine gallo-romaine avec un mot qui signifiait « dalle à paver ».

En savoir plus : les plus anciennes traces de l’utilisation de bardeaux remontent à l’époque gallo-romaine, voire même la fin du néolithique. Ce mode de couverture a été très employé jusqu’à la généralisation des tuiles, peu à peu, entre le XIV et le XVIIIe siècle. Aujourd’hui, les bardeaux connaissent un certain renouveau, grâce à un attrait pour les techniques anciennes et grâce aux avantages écologiques d’une couverture en bois.

Le prix d'une toiture en bardeaux de bois ou en tavaillons peut s'estimer ci-dessous.

Pour obtenir rapidement des offres de plusieurs couvreurs, charpentiers ou fournisseurs près de chez vous, avec ou sans pose, cliquez ici (gratuit).

Si vous êtes un couvreur, un charpentier ou une entreprise du bâtiment, vous pouvez trouver des nouveaux chantiers dans votre secteur en vous inscrivant sur cette page.

Schéma technique

Schéma technique d'un bardeau de bois ou tavaillon.

Les prix du marché (neuf ou rénovation)

Demande de devis en ligne.

Photos

Couverture en tavaillons ou bardeaux de  bois en sapin.

Bardeaux de bois ou tavaillons en sapin, utilisés en couverture.

Toiture traditionnelle de chalet en bardeaux de bois.

Couverture traditionnelle d'un chalet en bardeaux de bois ou tavaillons. Toiture deux pans avec habillage de cheminée en tavaillons, dispositifs d'arrêt de neige en bois et gouttière pendante réalisée dans un seul tronc de bois.

Faîtage et rives d'une toiture en tavaillons.

Traitement du faîtage et des rives d'une toiture en tavaillons (pose sur voliges).

Chapelle avec toiture et bardage en tavaillons et bardeaux de bois.

Chapelle dont la couverture (clocher) et le bardage sont en tavaillons et bardeaux de bois. On remarquera la présence de tavaillons ou essis en forme d'écaille (sur les parois verticales du clocher et le mur gouttereau) et d'une gouttière pendante en bois. La toiture de la nef et de l'abside est en tuiles de terre cuite losangées.

Détail d'un toit en tavaillons et de la bande de doublis en cuivre.

Détail de la bande de doublis en cuivre d'une toiture en tavaillons.

Vidéo

Dans cette vidéo d'une durée d'un peu moins de deux minutes, on assiste à la pose de bardeaux de bois sur une toiture complexe de type tourelle conique. La pose s'effectue au clou directement sur les voliges (deux pointes inox par bardeau).

Dans cette seconde vidéo publiée par le Parc Naturel Régional du Haut-Jura, on découvre l'histoire et le métier du tavillonneur.

Pose et ressources techniques

Retrouvez ci-dessous des documents concernant l'histoire, la pose et la fabrication des tavaillons et des bardeaux de bois.

Avis et commentaires

Poser une question, ajouter une information, un avis ...

Quelle est la troisième lettre du mot ooczd ?