toiture.pro

Choisir la bonne tuile et le bon prix pour sa toiture

Demande de devis en ligne pour l'achat et la pose de tuiles.

Sommaire de la page

La tuile plate

Présentation et prix

La tuile plate : un aspect moderne et contemporain.

Les toitures en tuiles plates sont appréciées
pour leur esthétique moderne et
contemporaine.

Pour tout projet de création ou de réfection de couverture, vous pouvez rapidement obtenir des conseils, des propositions techniques et des offres tarifaires de couvreurs situés près de chez vous en utilisant cette page.

Utilisée essentiellement au nord de la France et dans le bassin parisien depuis le VIe siècle, la tuile plate en terre cuite est aujourd'hui présente sur presque tous les toits de France hors les régions méditerranéennes. Conçue pour les toits dont la pente est supérieure à 40°, elle était fabriquée traditionnellement en argile de différentes couleurs selon le lieu d'extraction mais on trouve aujourd'hui des tuiles plates en béton. Autrefois, les irrégularités de formes, dimensions, texture ou séchage, dues à une fabrication manuelle, conféraient un caractère et une identité propres à chaque toiture.

Aujourd'hui les tuiles mécaniques, fabriquées industriellement présentent aussi diverses textures (émaillées, lisses, sablées ou unies). Elles se divisent en 4 catégories, les tuiles économiques, les tuiles plates de tradition, les tuiles plates anciennes et les tuiles plates monuments historiques. Elles s'emboîtent grâce à des rainures ou cannelures et se posent de trois façons : simple, côte à côte avec un joint assuré par une échandole (bardeau de bois), double avec un recouvrement de moitié environ ou en couronne.

Appelées différemment en fonction des régions, elles sont de forme rectangulaire ou en écaille (ou queue de castor) si elles présentent un bord inférieur arrondi.

Les tuiles plates standard, en terre cuite ou en béton, plus rarement en fibrociment ou en PVC, ont une dimension de 16x27 ou 17x27 cm mais peuvent également être plus petites 14x24 ou 14x25cm, 15x24, 15x52, 16x24 ou 16x26 cm ou plus grandes (17x27, 17x30, 20x25, 20x30 et 17x33 cm, 16x38 ou encore 19x24 cm ; pour les plus grandes et les plus lourdes en termes de poids : 27x35, 27x41). En fonction de leur dimension il faudra un certain nombre de tuiles plates au m2, selon le recouvrement nécessaire à l'étanchéité et la longueur de pureau.

Avantages et inconvénients

Par la multiplicité de ses formes, couleurs ou textures, la tuile plate convient à tout style de maison individuelle ou de bâtiment, traditionnel ou contemporain et s'intègre parfaitement à l'environnement, y compris dans des zones protégées (périmètre de bâtiments classés et monuments historiques anciens).

Fabriquée en argile (terre cuite) ou en béton, elle constitue une solution écologique dans la mesure où elle ne contient pas de matière susceptible de polluer l'eau de pluie, même si son empreinte carbone est augmentée par le long temps de séchage. Elle présente une grande résistance au feu et aux incendies mais surtout au vent, ce qui peut revêtir un caractère d'importance dans certaines régions de montagne et en altitude. De conception traditionnelle, sa couleur ne passe pas avec le temps. Enfin elle est facile à poser et bénéficie d'une grande longévité, avec une durée de vie de plusieurs dizaines d'années parfois garantie par le fabricant.

Tuiles terre cuite de type écaille ou queue de castor.

Couverture en tuiles plates de terre cuite de
type écaille ou queue de castor.

Son principal inconvénient réside dans sa fragilité et dans les quantités nécessaires à la conception du toit avec un nombre de tuiles plates au m2 assez important, ce qui peut augmenter de façon importante le coût des travaux et de la main d'œuvre. Le poids de la couverture en tuiles plates peut également présenter un certain inconvénient au regard de la charpente.

Le prix au m2 d'une couverture en tuiles plates, avec ou sans pose, va dépendre de nombreux facteurs, selon qu'il s'agisse d'une toiture neuve, d'une réfection ou d'une rénovation, de la surface totale à couvrir, du nombre d'étages, etc. Pour comparer et obtenir rapidement plusieurs offres sans engagement, près de chez vous, avec ou sans pose, utilisez cette page. Le service, gratuit et performant, vous permettra d'obtenir plusieurs estimations pour l'achat de tuiles plates neuves, anciennes ou d'occasion, mais aussi d'acheter tous les accessoires nécessaires à leur pose (closoir, clou, abergement de cheminée pour tuile plate, etc.).

Vous pouvez également utiliser le même formulaire pour obtenir des réponses à vos questions commerciales et techniques : combien de tuiles plates au m2, dimension et espacement du liteau pour tuiles plates (entraxe de litonnage), ou encore demande de fiche technique. Obtenez également des informations sur la pente minimum et maximale admissible pour chaque modèle et dimension, et notamment sur la mise en oeuvre en faible pente.

Parmi les fabricants et modèles de tuiles plates (à emboîtement ou à recouvrement, grand moule ou petit moule), les plus répandues sur le marché français actuel, on pourra citer Monier, Terreal, ou encore Imerys / Sainte Foy, Redland, mais aussi Koramic / Wienerberger, Lambert ou Jacob, sans oublier les tuileries plus anciennes comme Lafarge, Huguenot Fenal, Guiraud ou encore Migeon.

Enfin, sur le plan des teintes et des nuances les plus demandées, on pourra citer les tuiles plates de couleur grise, noire, le traditionnel rouge flamme, mais aussi le rouge nuancé, rustique ou vieilli, ou encore la tuile plate ardoisée (couleur ardoise), très tendance ces dernières années. Pour obtenir un tarif, une estimation de coût au m2 avec ou sans pose, ou un simple conseil sur l'un de ces modèles, utilisez cette page : le service de mise en concurrence entre fournisseurs et couvreurs est rapide, gratuit, et très performant.

La tuile canal et double canal

La tuile canal : identité forte et technique de pose simple.

La tuile canal, une tuile ancienne et traditionnelle à forte identité.

Présentation et prix

Le prix moyen au m2 d'une toiture en tuiles canal, avec ou sans pose, en neuf ou en rénovation, peut s'estimer rapidement ici. Il s'agit de la plus ancienne des tuiles. Elle doit son nom à sa forme de gouttière tronconique pour faciliter le blocage par glissement (diamètre plus petit d'un côté que de l'autre). Elle est également appelée tuile ronde ou tige de botte. Sa forme lui vient de sa conception originelle puisqu'elle était moulée sur la cuisse. Aujourd'hui sont produites également des tuiles double canal qui sont pourvues d'un double dispositif d'emboîtement.

Les tuiles canal peuvent présenter une surface irrégulière (rugosité) qui ne doit pas compromettre son étanchéité et des couleurs variées en fonction des argiles et du mode de cuisson utilisés pour sa fabrication.

Leur forme leur permet d'être utilisées aussi bien en tuiles de couvert, de couvrant ou tuiles chapeau sur le dessus (partie convexe vers le ciel) qu'en tuiles de courant, en dessous (partie concave vers le ciel). La tuile de couvert est posée à cheval sur deux tuiles de courant avec un recouvrement d'une tuile sur l'autre dans le sens de la pente du toit. Elle peut parfois comporter des tenons pour faciliter sa pose sur des liteaux. La longueur des tuiles canal standard est comprise entre 30 et 50 cm pour une largeur de 15 à 20 cm en fonction des régions. Son poids va varier entre 1,1 et 3 kg. Il faut compter de 18 à 55 tuiles par m² en fonction du modèle.

Les toitures en tuile canal sont traditionnellement terminées par des corniches, les génoises, qui protègent le mur de la pluie par leur débord. Traditionnellement le nombre de rang de génoise indiquait la richesse du propriétaire.

Avantages et inconvénients

Les premiers avantages de la tuile canal sont sa simplicité de pose et son adaptation aux toits à faible pente (15° à 20°) du sud de la France. Toutefois du fait de sa forme, elle ne peut pas être utilisée sur des pans coniques ni sur des dômes. La tuile double canal présente, quant à elle, un double avantage en présentant un galbe élégant et en facilitant la pose grâce à sa structure doublée. En termes de références chez les fabricants, elle prend souvent le nom de tuile double canal DC 10 ou DC 12.

Leur pose se faisant sur voligeage ou sur lattes avec un recouvrement assez faible pour des toitures à faible inclinaison, l'étanchéité d'une telle toiture est limitée ce qui oblige à la mise en œuvre d'un système d'étanchéité des tuiles par film ou par couche bitumineuse sous les tuiles avec une ventilation. Le poids élevé de cette couverture nécessite une charpente solide. Par ailleurs son prix assez élevé a restreint son utilisation puisqu'aujourd'hui elle ne représente plus que 14 à 15 % du marché.

Pose et fixation

La tuile romane se distingue par une pose facile.

La tuile romane : une technique de pose
et de mise en oeuvre facilitée.

Les tuiles canal sont comme vu précédemment en forme de demi-cône, et tenues entre elles par glissement. Les anciennes tuiles canal ne présentaient pas de différence entre les tuiles de courant et de couvert. Elles étaient par ailleurs fixées sur le support de couverture grâce à des crochets eux-mêmes plantés dans la volige.

Cependant pour une facilité de pose, les tuiliers ont cherché à apporter des solutions de fixation en les dotant de talon, d'ergot ou de crochet qui permettent d'accrocher les tuiles de courant ou d'égout sur des liteaux cloués parallèlement au faîtage de la toiture. Des verrous peuvent aussi bloquer les tuiles de couvert entre elles pour prévenir le glissement.

La tuile canal de couvrant peut aussi être une à butée ou à tenon, disposant comme son nom l'indique de tenons, crochets ou ergots de chaque côté pour prévenir tout glissement.

Certaines tuiles canal sont à fond plat avec tenons pour améliorer la fixation sur la volige et le blocage entre elles.

Le prix au m2 d'une toiture en tuiles canal, en neuf ou en rénovation, avec ou sans pose, peut être estimé en quelques clics sur cette page. Utilisez également ce formulaire pour obtenir le tarif des accessoires (closoir, abergement, crochet de fixation ou de gouttière, tuile à douille pour tuiles canal, etc.) mais aussi pour poser toutes vos questions techniques et obtenir des conseils de pose et de mise en oeuvre : combien de tuiles canal ou double canal poser au m2, poids au m2, mais aussi calcul de l'espacement et de l'écartement entre chevrons et entre liteaux, demande de fiche technique, d'avis technique ou de conseil de mise en oeuvre, ou encore pour un calcul des pentes minimales et maximales par exemple.

La tuile canal peut se poser sur liteaux, tôle ondulée, volige, mais aussi sur chanlatte, sur chevron ou encore sur plaque fibro ciment, PST (plaque sous tuile), de type Everite ou Flexoutuile d'Onduline.

Parmi les références les plus appréciées actuellement, on pourra citer les tuiles canal Lafarge / Monier, mais aussi la romane canal de chez Terreal / TBF, les modèles de chez Imerys (notamment la Gelis) ou encore Redland.

Parmi les grands succès commerciaux, en termes de teintes et de couleurs, citons les modèles de tuiles canal de type castel vieilli, de couleur paille ou ardoise ou encore les tons mêlés ou vieillis qui s'intègrent parfaitement parmi des toitures plus anciennes.

En ce sens, les fabricants reprennent souvent dans leurs dénominations commerciales des noms évoquant une tuilerie locale, une localisation géographique ou un terroir spécifique ; c'est notamment le cas des fameuses languedocienne, midi silvacane littoral ou encore des modèles provence et roumazières ; le même principe s'applique aux dénominations relatives au nuancier de teintes, tons et couleurs disponibles : atlantique, castel, gascogne, occitan, terroir ou languedoc sont autant de termes renvoyant à une identité locale ou à un savoir-faire ancien.

Pour l'achat et / ou la pose d'un de ces modèles, et comparer les prix de plusieurs fournisseurs, y compris pour acheter des tuiles canal anciennes d'occasion, cliquez sur le bouton vert situé en haut de page.

En vidéo : Fériane de Monier

Ci-dessous, vous pouvez visionner une vidéo de présentation de la tuile canal Monier Fériane. D'une durée un peu inférieure à deux minutes, la vidéo présente les caractéristiques, les avantages et les spécificités de cette nouvelle tuile canal disponible en 4 teintes / nuances.

La tuile à emboîtement

Définition et prix au m2

Au milieu du XIXe siècle, dans le but de réduire le recouvrement nécessaire pour assurer l'étanchéité de la toiture, les frères GILARDONI inventent la tuile à emboîtement. Le principe consiste à réaliser des emboîtements (chicanes emboîtées) sur les côtés du pureau (la partie visible de celle-ci). La technologie du pressage apparue à cette époque permet de fabriquer ces tuiles plus légères sur des machines, ce qui leur a valu le nom de tuiles mécaniques. Les emboîtements ainsi créés vont remplir une double fonction : faciliter l'évacuation de l'eau (selon leur relief) et renforcer la stabilité.

Les emboîtements sont généralement doubles pour assurer une meilleure étanchéité même s'il est encore possible de trouver des emboîtements simples et si dans certaines régions côtières notamment ils peuvent être triples.

Convenant aux toitures de pente comprise entre 25 et 60°, la tuile mécanique en terre cuite existe dans différentes couleurs, formes ou dimensions. S'adaptant à toutes les régions, elle est aujourd'hui le modèle le plus répandu sur le territoire national. Elle se décline en 4 catégories : les petits moules à aspect plat ou à côte et les grands moules à aspect plat ou avec un galbe. En fonction de leur type, elles seront utilisées sur des toitures de pentes plus ou moins fortes.

Le prix moyen au m2 d'une toiture en tuiles mécaniques à emboîtement peut s'estimer rapidement en utilisant cette page spécifique. Vous pouvez également utiliser cette même page pour l'achat de tuiles artisanales (fait main), de tuiles de récupération ou d'occasion.

Avantages et inconvénients

Les principaux avantages des tuiles mécaniques sont leur prix moins élevé du fait de la mécanisation, leur dispositif de fixation assurant une pose simplifiée et la légèreté de la couverture ainsi réalisée, la toiture passant d'un poids au m2 de 70 à 80 kg/m² à 45 kg/m². Il s'ensuit une économie en termes de main-d'œuvre et de matériaux (moins d'unités posées). Elles permettent de réaliser des toitures de style à moindre coût et s'adaptent à tous les designs, en fonction des couleurs et états de surface. Par ailleurs, l'étanchéité assurée par le double emboîtement associé à des chicanes facilite l'écoulement des eaux de pluie.

Les principaux inconvénients des tuiles mécaniques sont liés à la réunion en une seule tuile des tuiles de couvrant et de courant, ce qui entraîne forcément des voies d'eau en cas de tuile manquante ou cassée et une isolation phonique moindre.

La grand moule

Les tuiles grand moule se caractérisent par une densité inférieure à 15 tuiles au mètre carré. Elles peuvent, en fonction des régions, être à aspect plat ou à galbe faible ou fort. Le poids unitaire d'une tuile grand moule est de 3,1 à 5,1 kg. Par contre ce type de tuiles ne peut pas être posé sur les toits à fortes courbes (dôme, toiture cintrée).

La petit moule

La tuile petit moule se caractérise par une densité de 15 à 22 tuiles au mètre carré et par sa capacité à être posée sur différents types de toit y compris courbés voire cintrés. À pureau plat, elle ressemble à la tuile plate ou à l'ardoise. Elle peut aussi présenter un petit relief, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais. Dans tous les cas, elle est plutôt utilisée au nord de la Loire alors que la grand moule couvrira les toitures plus au sud de la France. L'aspect plat de la tuile petit moule est idéale pour les couvertures des bâtiments contemporains.

La tuile romane

La double panne, de type mécanique à fort galbe.

La tuile panne, de type mécanique à grand moule.

La tuile romane est certainement la tuile en terre cuite la plus utilisée dans le sud, depuis plus d'une cinquantaine d'années. C'est une des premières tuiles mécaniques de forme très galbée. Elle peut être assimilée à une tuile canal mécanique, ce qui a assuré son succès dans le sud de la France.

Plus économiques que ses cousines traditionnelles, ces tuiles mécaniques romanes présentent un dispositif d'étanchéité par double emboîtement les unes dans les autres et par double recouvrement qui leur permet d'être posées sur des toitures de pente allant de 25 à 60° en fonction des zones climatiques de vent et de neige.

La tuile romane appartient à la catégorie des tuiles grand moule à fort galbe. Elle présente de grandes dimensions, souvent 24,5x42,5 et est d'un poids unitaire de 3 kg environ. En termes de nombre de tuiles romanes au m2, il faut compter entre 10 à 15 tuiles au mètre carré selon la pente et la longueur du pureau et du recouvrement. Le poids surfacique (poids au m2) d'une toiture en tuile romane dépendra quant à lui du modèle et de la pose mise en oeuvre (pureau variable).

Le prix moyen au m2 d'une toiture en tuiles romanes peut s'estimer facilement sur cette page. Cette page vous permet de réceptionner rapidement, gratuitement et sans aucun engagement des offres concurrentes pour l'achat et/ou la pose de tuiles romanes, double romanes ou romanes canal. Vous pouvez également utiliser cette page pour recevoir les tarifs des accessoires (tuile à douille romane, tuile chatière romane, tuile romane en verre, mais aussi pour l'achat de solin, de sortie de toit pour hotte ou pour VMC, de crochets de fixation, de gouttières ...).

La page est également à votre disposition poser vos questions techniques : nombre de tuiles romanes au m2, demande de nuancier ou de schéma de pose, conseils de pose et de mise en oeuvre des tuiles romanes, conseil pour savoir comment remplacer et changer une tuile romane, technique de pose de faîtière, de rive romane ou double romane, combien faut-il de tuiles romanes au m2, etc.

La tuile losangée

Détail sur une tuile losangée en terre cuite.

Détail d'une tuile mécanique plate losangée.

La tuile losangée est une tuile mécanique plate à grand moule qui dispose d'un losange en relief en son centre. Ce losange a deux fonctions essentielles : d'une part il prévient l'affaissement lors du séchage et d'autre part il permet au couvreur d'avoir un appui pour son pied lors de la pose de la toiture en tuiles.

Elle possède généralement un pureau de dimension variable qui favorise sa compatibilité avec les anciennes tuiles losangées et permet son utilisation en rénovation. Sa densité au m² est de 11 à 13 tuiles et son poids unitaire est d'environ 3 kg.

Le relief central peut parfois se présenter sous la forme d'une côte, elle est alors nommée tuile à côte. Elle était très utilisée dans le Bassin d'Arcachon et en Île de France au XIXe siècle.

La tuile gironnée

La tuile gironnée est de type plate ou canal en trapèze. Elle est utilisée pour les couvertures coniques ou incurvées de tourelles. À chaque rangée, les tuiles ont une largeur différente de façon à conserver un parfait alignement des joints avec l'axe des tuiles en dessous, jusqu'à ce qu'une tuile entière puisse prendre la place de deux tuiles. Ce procédé de pose s'appelle le déchange « deux pour un ». Elles sont fabriquées sur mesure à partir d'un plan détaillé de la tourelle et numérotées rangée par rangée. Elles ne sont pas interchangeables d'une rangée à une autre.

La tuile panne

La tuile panne ou à onde douce est la tuile flamande traditionnelle.

Elle est très utilisée dans les pays vers la mer du nord ou la mer baltique mais aussi en Angleterre et en baie de Somme. Cette tuile mécanique grand moule est idéale pour les toitures à faible pente voire très faible pente en raison de son double emboîtement longitudinal et de son recouvrement transversal, associés à des chicanes qui permettent une orientation des eaux de pluie vers le centre de la tuile.

La panne, souvent utilisée en faible pente.

La tuile panne, bien adaptée aux toitures en faible pente.

Sa finition est très lisse car elle est fabriquée sur moule de plâtre.

La tuile à onde douce peut être de très grande dimension ce qui permet de réduire le nombre de tuiles au m2 à 10 unités par mètre carré et présenter un pureau variable de façon à être utilisée en rénovation.

Les autres formes et types

D'autres formes de tuiles ont été élaborées au fil du temps sur la demande des architectes notamment pour les bâtiments contemporains ou pour s'adapter à des régions ou pays.

Les tuiles Z sont des tuiles mécaniques à petit moule à double emboîtement et double recouvrement. D'aspect géométrique, elles ont été conçues par le designer Martin Szekely en collaboration avec Terreal. Elles ont un pureau en forme de losange avec une courbure longitudinale.

Les tuilauzes sont des tuiles à double écaille en terre cuite qui présentent l'aspect des lauzes traditionnelles par leur surface irrégulière. Leur pose se fait à double emboîtement et joints croisés sur des toitures à la pente de 45° au minimum.

Les fabricants et marques célèbres du marché

Palette de Sainte Foy Rhona 10 de Imerys.

Palette de tuiles Rhona 10 de Imerys / Sainte Foy.

Si au début du vingtième siècle, le nombre de tuileries en activité était encore très important (une voire plusieurs tuileries dans chaque département), le secteur des matériaux de construction n'a pas échappé aux concentrations et aux restructurations économiques, les tuileries commençant par se fédérer au niveau régional, puis par être absorbées par des entreprises nationales, elles-mêmes parfois fusionnées au sein de grands groupes internationaux.

Ces grands groupes ont néanmoins fait le choix de conserver un certain nombre de sites en activité, pour des raisons liées à l'optimisation du coût du transport, la tuile étant un produit extrêmement lourd et donc coûteux à transporter. Cette implantation locale de la production se retrouve encore aujourd'hui dans un grand nombre de noms commerciaux au sein des catalogues des fabricants.

A titre indicatif, voici une liste non-exhaustive des principaux fabricants, fournisseurs et marques célèbres (ou moins connues) du marché français et européen actuel et passé de la tuile terre cuite, béton, verre ou PVC. Notez que toiture.pro n'est pas affilié à ces fabricants ou marques et qu'ils sont cités à titre d'information uniquement :

Comparatif et tableau récapitulatif

Retrouvez ci-dessous un comparatif des principaux types de tuiles, résumant les différences, avantages et inconvénients des tuiles plate, canal, romane et double romane notamment.

Tuiles Tuile plate Tuile canal Tuile à emboîtement petit moule Tuile à emboîtement grand moule, plate, à relief (losangée, à côte), à fort ou faible galbe (romane, double romane, à onde douce)
Région Centre, pays de Loire, Picardie, Ouest parisien et Auvergne. Auvergne, Corse, Limousin, Poitou-Charentes, régions méditerranéennes. Dans les régions venteuses ou pluvieuses mais région en fonction de son relief : pureau à relief essentiellement dans le Nord Pas de Calais pureau plat en Normandie, Bourgogne, Rhône Alpes, Île de France. Dans les régions venteuses ou pluvieuses à fort galbe dans le sud de la France, en Corse, sur la côte atlantique et en Vendée à faible galbe dans toutes les régions mais surtout dans le nord-est de la France.
DTU de référence pour la pose DTU 40.23 DTU 40.22 DTU 40.21 DTU 40.21
Pente de toit minimale et maximale Pour des rampants de longueur en projection <8m. En fonction des zones (de 1 à 3) et des situations (protégée, normale ou exposée) du recouvrement et de la mise en place ou non d'un écran sous-toiture de 60 à 125 % c'est-à-dire de 31° à 51°. Pour des rampants de longueur en projection <12 m. En fonction des zones (de 1 à 3) et des situations (protégée, normale ou exposée) de 24 à 35 % c'est-à-dire pente mini de 15° et pente maxi de 20°. Pour des rampants de longueur en projection <12 m qui va pour les tuiles petit moule d'aspect plat d'une pente minimum de 19° à une pente maximum de 45° si présence ou non d'un écran de sous-toiture (EST) Pour des rampants de longueur en projection <12 m, en fonction des zones et situation de 17° à 39° si présence ou non d'un écran de sous-toiture.
Résistance au vent En fonction de la situation au vent fixation de tout ou partie des tuiles soit avec des crochets soit en les clouant. Assez bonne résistance au vent. Toutefois selon région nécessité de les fixer en tout ou partie par clouage, crochet ou scellement pour limiter l'arrachement. Bonne résistance au vent. Toutefois selon région nécessité de les fixer en tout ou partie par clouage ou vissage (tuiles pré-percées en haut) ou au moyen d'un crochet de pannetonnage. Bonne résistance mais fixation de toutes les tuiles de rives ou d'égout et pour les tuiles de courant en fonction des zones de vents définies par les cartes de zones de vent.
Nombre de tuiles au m2 36 à 95 tuiles par m² en fonction des dimensions 18 à 55 par m² selon le modèle 15 à 22 au m2 selon modèle inférieure à 15 tuiles au m²
Type de pose Pose à joints croisés avec recouvrement plus ou moins important (de 7 à 9) d'une tuile sur l'autre en fonction de la pente, de la zone et de la situation. Pose à sens inversé sur voligeage +/- jointif par glissement avec recouvrement de 12 à 17 cm en fonction des pentes, des zones et des situations. Fixation pour éviter glissement selon pente. Pose par emboîtement à joints droit ou croisés selon modèle sur liteaux. Pose par emboîtement ou glissement à joints droits ou croisés selon modèle sur liteaux.
Avantages Facilité de pose ; bonne longévité ; grande résistance au feu, bonne tenue des couleurs. Technique de pose simple, idéale pour toiture à faible pente, bonne tenue des couleurs, bonne résistance au feu. Idéale pour des toitures comprenant de nombreux points singuliers (noues, lucarnes, lignes de brisure…) ou des courbes. Esthétique (plus élégant que la grand moule) Rapidité de pose ; légèreté / tuile plate traditionnelle (moins de recouvrement) → allègement de la charpente et coût réduit. Bonne étanchéité avec double ou triple emboîtement ; facilité et rapidité de pose, poids nettement allégé de la couverture → coût réduit en matériau et en main d'œuvre y compris pour la charpente
Inconvénients Nombre de tuiles au m² → poids surfacique de la couverture ; fragilité. Poids au m2 de la couverture, le prix moyen au m2, l'obligation de mettre un système d'étanchéité de sous-toiture (écran ou film de sous toiture). Un peu moins esthétique que les tuiles plates ; fragilité. Esthétisme moindre que pour les 3 autres types, aspect heureusement contrebalancé par les reliefs (losange, côtes) et les couleurs, nuances et teintes disponibles.
Prix moyen au m2 Tuile plate : voir des prix Tuile canal : voir des prix Tuile à emboîtement petit moule : voir des prix Tuile romane, double romane, grand moule : voir des prix

A consulter dans le même dossier

Toiture neuve en tuile losangée.

Toiture rénovée en tuiles losangées terre cuite, pose à joints
droits.

En résumé

Il existe une diversité remarquable en termes de types de tuiles : elles peuvent prendre différentes formes, types de moule, fonctionnalités ... chaque fabricant apportant son propre savoir-faire ou sa propre interprétation des tuiles anciennes, traditionnelles, ou contemporaines.

Chaque type de modèle, qu'il s'agisse de tuile canal, plate ou romane, à petit ou à grand moule, présente ses propres avantages et inconvénients qu'il est impératif de prendre en compte avant de choisir une couverture, qu'il s'agisse d'une rénovation de toiture ancienne ou de la pose d'une toiture neuve.

Dans tous les cas, pour estimer le prix au m2 d'une toiture en tuile, avec ou sans pose, et optimiser le coût de votre projet, il convient de comparer plusieurs fournisseurs et couvreurs entre eux afin d'obtenir et de calculer le juste budget et de faire baisser la note finale.