Guide de la couverture en zinc

Demande de devis en ligne pour une toiture zinc.

Sommaire de la page

Une couverture en zinc avec bardage en bois.

Couverture en zinc alliée à un bardage bois.

Prix et techniques de pose employées

Le prix moyen au m2 d'une toiture zinc se calcule en fonction de plusieurs facteurs. Combien ça coûte ? Aujourd'hui, la meilleure méthode pour obtenir une estimation de tarif fiable, consiste à mettre plusieurs couvreurs zingueurs et entreprises en concurrence et de comparer leurs propositions détaillées.

C'est ce que propose notre service en ligne, gratuitement, et sans aucun engagement. Il est rapide, fiable, et très performant. Pour accéder à ce service d'estimation et de mise en concurrence, cliquez ici. Précisez en quelques mots s'il s'agit d'une pose sur toiture de maison individuelle neuve, d'une rénovation / réfection de maison ancienne, d'un monument historique ou d'un bâtiment classé au patrimoine, ou alors d'une recherche de fournisseur ou de grossiste, etc. Précisez également, le cas échéant, si vous devez disposer de l'avis de l'architecte des Bâtiments de France, obligatoire dans certains cas.

Zinc sur tasseaux et fenêtre de toit Velux.

Pose de type zinc sur tasseaux et fenêtres de toit
de type Velux.

Techniquement, la pose d'une couverture en feuilles de zinc est assurée avec :

  • des feuilles avec une épaisseur E= 0,4 à 1 mm, une largeur l= 0,5 à 1 et une longueur L= 2 m,
  • ou avec de longues feuilles (15 à 20 mètres) de la longueur des rampants courants de toiture pour réaliser des couvertures sans recouvrement transversal des feuilles.

Le choix des feuilles ou des longues feuilles s'effectue en fonction de la zone d'implantation, définie par la concomitance vent et pluie ainsi que de la pente de la toiture. La zone III correspond au sud est, la zone I couvrant plutôt l'ouest de la France et la région parisienne.

La faible épaisseur et l'absence de nervures des feuilles imposent de les fixer sur un support continu en bois, un voligeage, un plancher ou des panneaux de particules fixés à la charpente. L'étanchéité est assurée par l'assemblage des feuilles suivant des critères de pente et de dimension.

Pour le recouvrement sur la longueur, le couvreur-zingueur pourra recourir à deux procédés d'assemblages :

  • la pose sur tasseau avec couvre-joint, méthode ancienne et simple avec un relief très marqué (effet architectural) favorisant un démontage facile : des tasseaux trapézoïdaux, sur lesquels viennent se relever et se fixer les feuilles, sont cloués au voligeage et sont recouverts d'un couvre-joint maintenu par des pates de fixation soudées ou posées à l'allemande avec un système d'agrafure ensuite rabattu sur le côté du tasseau ;
  • l'assemblage en joint debout sans tasseau ni couvre-joint, plus récent que le procédé précédent, idéal pour les couvertures cintrées, les grandes surfaces et dans les régions exposées ou à climat rigoureux ; se présentant sous la forme d'un relief de 25 mm de haut et de 5 mm d'épaisseur il consiste en un agrafage des feuilles entre elles sur leur longueur au moyen d'un double pliage après avoir interposé des pattes de fixation qui sont vissées sur le voligeage, assurent la résistance de l'ensemble et autorisent la dilatation des feuilles.

En présence d'un recouvrement transversal des feuilles, c'est-à-dire perpendiculairement à la pente du toit, 3 techniques de jonction sont utilisées en fonction de la pente et de l'exposition (protégée, normale ou exposée) de la couverture ainsi que de sa zone d'implantation. Elle consiste en un pliage des feuilles (l'agrafure) :

  • l'agrafure simple, utilisée pour des pentes de 20 à 25 % comporte une pince de 40 ou 50 mm en tête et d'une autre en bas de 35 à 45 mm ;
  • l'agrafure double, utilisée pour des pentes plus faibles de 8 à 20 % en fonction de l'assemblage, comprend une bande d'agrafure soudée de 60 mm, recevant la pince du bas (30 mm) et assurant un recouvrement minimum de 160 mm, ainsi qu'une seconde pince en haut (30 mm) ;
  • la couverture à ressaut, utilisée pour des pentes de 5 à 12 % se fait en gradins avec larmiers passant sur les couvre joints du gradin inférieur en bas et relevé en tête

Les soudures entre feuilles ne peuvent se faire qu'en certains points singuliers. Dans ce cas elles seront faites par recouvrement.

Le choix entre ces différentes méthodes se fait en fonction des zones et des aspects architecturaux souhaités. Pour trouver un bon couvreur zingueur près de chez vous, et obtenir une estimation de tarif au m2, cliquez sur le bouton vert ci-dessous.

Mettez de la couleur dans votre zinc

La teinte de type prépatiné naturel.

Le gris naturel prépatiné, teinte traditionnelle
du zinc, ici sur pose à joint debout.
On notera la présence de chatière de
ventilation demi ronde.

Pour comparer les devis de plusieurs couvreurs zinc et obtenir, sans aucun engagement, des offres détaillées et performantes, cliquez ici (service rapide et gratuit). Traditionnellement gris, le zinc en toiture ou en façade se pare de nouvelles couleurs pour satisfaire la créativité des architectes et designers qui utilisent de plus en plus ce matériau reconnu comme noble et adapté aux éco-constructions.

L'aspect naturel

Jusqu'à récemment on le trouvait seulement sous forme de zinc naturel d'aspect métallique et brillant qui prenait une couleur grise aux nuances bleutées en se patinant dans le temps sous l'effet de l'air (de 6 mois à 2 ans selon l'exposition).

L'aspect quartz

Aujourd'hui, pour un rendu immédiat on le trouve en pré-patiné gris velours de façon à obtenir immédiatement son aspect définitif. Présentant un rendu plutôt minéral semblable à celui du quartz, il est particulièrement adapté dans le cadre des rénovations pour s'intégrer aux feuilles déjà en place ou pour la pose en façade où la patine est plus longue à obtenir.

Le zinc patiné de couleur

Le zinc pré-patiné se présente aussi sous différentes couleurs comme :

  • le gris anthracite qui est obtenu par la phosphatation de la surface du zinc naturel ; le gris anthracite est souvent associé à l'ardoise ; dans le temps la patine fonce légèrement la couleur dans le temps ;
  • le vert lichen, le brun écorce, le rouge terre et le bleu cendré qui sont obtenus par pigmentation du zinc quartz sans modification des caractéristiques en termes d'environnement (sans chromate) ni de sa trame ; disponibles chez certains fournisseurs, fabricants ou grossistes de zinc de couverture, ces couleurs présentent des reflets changeants ; elles sont idéales pour les bâtiments contemporains et pour les associations avec certains matériaux ou l'implantation dans certaines régions.

Le zinc bilaqué

Les éléments de couverture peuvent également recevoir une couche de laque polyester polymérisée dans des fours. Leur longévité est supérieure à 20 ans sans écaillage ni trace de rouille. A noter qu'en cas de griffures ou rayures importantes, il se patinera aux endroits sans revêtement. Il se dote alors de multiples couleurs comme le blanc pierre, le bleu ciel, le rouge des tuiles, le gris des ardoises, le vert du cuivre ou encore du brun pour s'adapter à toutes situations. Protégé sur ses deux faces, le zinc bilaqué est particulièrement adapté aux environnements agressifs comme le bord de mer ou les secteurs pollués.

Grâce à ses multiples couleurs, il devient un matériau absolument contemporain et adapté à toutes les régions et situations sans pour autant perdre son caractère noble. Osez la couleur ! Pour recevoir en quelques clics des offres concurrentes émises par plusieurs professionnels, cliquez sur le bouton vert situé en haut de cette page.

Avantages du zinc

Un matériau de couverture flexible permettant le cintrage.

La flexibilité et les possibilités de cintrage, un avantage
indéniable du zinc, ici sur lucarne rampante.

Pour recevoir gratuitement des devis couverture de plusieurs entreprises spécialisées situées près de chez vous, cliquez ici. Le service vous permettra de comparer en ligne les tarifs et de mettre plusieurs professionnels en concurrence entre eux. La toiture en zinc, longtemps cantonnée à quelques villes françaises comme Paris ou Brest, est très répandue à l'étranger. Mais aujourd'hui, avec la demande en éco-construction et développement durable notamment, elle prend un nouvel essor pour les constructions des particuliers, soutenue par des architectes à qui elle permet une inventivité architecturale exceptionnelle.

S'agissant d'un métal ne contenant pas de fer et peu corrosif, il est largement utilisé, notamment sur les toits parisiens depuis le XIXe siècle, parce qu'il présente un large éventail d'avantages.

Des avantages en matière d'écologie

La durabilité

Le matériau présente une longévité exceptionnelle avec une résistance à la pollution et aux intempéries d'une trentaine d'années en milieu hostile (villes et secteurs pollués). Ce type de toiture pourra même durer 100 ans en milieu privilégié comme la campagne. Par ailleurs, protégeant efficacement les charpentes, elle leur assure une grande durée de vie. Pour toute estimation de coût relative à des travaux de charpente, utilisez notre service spécialisé.

La recyclabilité

Grâce à sa grande résistance, le matériau est aussi totalement réutilisable même s'il est centenaire et plus. Il suffira de le refaire fondre et de le recouler dans des moules. Même s'il est extrait en grande partie de mines situées en Chine, au Pérou ou en Australie, 30 % de la production mondiale provient du recyclage.

Des avantages en termes d'utilisation

La souplesse

Facile à travailler pour un professionnel, il présente une très grande adaptabilité et une malléabilité favorisant son installation sur toutes les formes de toiture y compris les plus complexes, des toitures à faible pente (5%) aux parois verticales. Il peut en effet subir un cintrage permettant sa pose sur des dômes, des toitures arrondies ou anguleuses. Il est possible de lui adjoindre toutes sortes de lucarnes et fenêtres de toit. Sa souplesse en fait un matériau idéal pour les constructions contemporaines ou originales.

La légèreté

Le zinc est un matériau très léger assurant d'une part une pose plus facile pour le couvreur et d'autre part un poids moindre sur la charpente ce qui facilite son utilisation notamment en rénovation. Le tableau ci-dessous établit un comparatif entre le zinc et les autres types de couvertures traditionnelles.

Matériau Zinc Acier, bac acier Tuile ronde ancienne de courant / de couvrant Tuile ronde mécanique Tuile plate Tuile industrielle emboitement mécanique Ardoise naturelle Ardoise artificielle Tuile ronde mécanique Tuile béton
Poids kg/m² 5 6 à 8 40/45 40 60 32 30 22 40 40

La résistance et l'étanchéité

Malgré sa légèreté, ce type de couverture présente une très grande résistance dans le temps, notamment aux intempéries et elle sera parfaitement étanche.

La facilité d'entretien

Les mousses, algues ou lichen n'adhèrent pas sur le toit contrairement aux tuiles, facilitant son entretien et renforçant sa longévité. Ce point est particulièrement important quand on sait que 10 % des sinistres sont causés par un mauvais entretien de la toiture. Il faut seulement vérifier sur des toits anciens la rugosité du métal qui est un bon indicateur de sa détérioration.

Des avantages esthétiques

Une couleur et un rendu si particulier

La couverture en zinc offre un aspect très esthétique à la toiture avec des reflets bleutés qui deviennent luisants par temps de pluie.

Un matériau artistique parfait pour la maison contemporaine

Cet esthétisme tout comme sa malléabilité en fait un matériau idéal pour les architectes d'aujourd'hui qui peuvent l'utiliser autant pour des constructions résolument design que pour des maisons à ossature bois de type bioclimatique. L'association de ce métal recyclable avec des matériaux actuels ou avec le bois autorise toutes les audaces comme le montrent certains projets conçus par des architectes de renom comme Patrick Escure (rénovation d'une maison ancienne à Brives).

Une conformité avec une certaine éthique environnementale

C'est une solution idéale pour la maison bois à laquelle il s'associe parfaitement comme le prouvent les constructions scandinaves ou plus près de nous la maison à toiture-façade en courbe de Bures-sur-Yvette conçue par l'architecte Philippe Regelsperger (Cabinet CRE Architectes). L'intérêt de cette utilisation est encore renforcé par la légèreté de la toiture qui ne surcharge pas l'ossature bois par définition légère.

Longtemps ignorée en France, elle devrait enfin voir son intérêt reconnu et apprécié grâce à l'ensemble de ces avantages. Pour recevoir en quelques clics des devis gratuits et comparer plusieurs entreprises, cliquez sur le bouton vert situé tout en haut de cette page (le service est rapide, sans aucun engagement, et très efficace pour faire baisser les prix de la pose comme de la fourniture).

Inconvénients

Parmi les inconvénients, on peut citer isolation thermique, acoustique et phonique.

Parmi les principaux inconvénients du zinc : isolation
thermique, acoustique et phonique. Il est en revanche compatible
avec des panneaux solaires photovoltaïques.

Si le zinc en toiture présente de nombreux avantages et non des moindres, il est certain qu'il présente quelques inconvénients.

Isolation acoustique et phonique

Un de ses inconvénients concerne notamment les problèmes acoustiques liés aux impacts de la pluie et de la propagation de ces bruits à l'intérieur des bâtiments. Ce bruit n'a généralement pas été pris en considération pendant de longues années car il n'était pas intégré dans les classifications relatives aux nuisances sonores environnementales. La norme BB93 impose sa prise en compte et son amortissement par l'emploi de couches intérieures indépendantes et suffisamment lourdes ou par l'habillage des panneaux de toiture.

Il faut cependant noter que le bruit de tambour lié à la pluie ne se produit qu'en cas de toiture métallique en débord ou posée sur un support à la surface irrégulière. Si la couverture est intégralement soutenue par un support conforme aux normes énergétiques en vigueur actuellement, elle présentera une très bonne isolation acoustique et phonique, comparable aux toitures traditionnelles en ardoises ou tuiles.

Chaleur et condensation

Deux types de problèmes peuvent apparaître :

  • la transmission de la chaleur en été : le zinc est effectivement conducteur de chaleur. Il peut atteindre les 70°C en été. Si cette dimension n'a pas été prise en compte, il fait dans les combles une chaleur étouffante qui se transmet à l'intérieur du bâtiment. Il est alors nécessaire de laisser une lame d'air ventilée entre la feuille et son support pour éviter la transmission de la chaleur au support.
  • La condensation sur la face inférieure de la toiture. L'air contenu dans un bâtiment arrivant en contact avec la couverture, il se produit un phénomène de condensation sur la surface inférieure ou parfois sur le support posé directement contre la couverture si aucune ventilation n'a été prévue. Pour supprimer ce problème, il est conseillé de procéder à la pose d'une couverture ventilée ou froide en ménageant une lame d'air de 60 à 80 mm entre le support et l'isolant ventilée par des entrées d'air au niveau des gouttières et une extraction au faitage de la toiture. L'isolant peut être constitué d'une couche de 40 à 50 cm de laine minérale.

Problèmes d'étanchéité

La toiture en zinc ne connaîtra des problèmes d'étanchéité que si elle a été mal posée avec des feuilles de mauvaises dimensions et un assemblage défectueux. Si les conditions de pose sont parfaitement respectées, il s'agit d'une solution parfaitement étanche. Il faut impérativement étudier les conditions climatiques pour déterminer la largeur (500 mm conseillée) et l'épaisseur (70 mm minimum en zone de montagne) des feuilles de zinc ainsi que la pente du toit et leur jonction (joint debout ou tasseaux) pour leur longueur. Il est également nécessaire de positionner les fixations de manière à favoriser la bonne dilatation des feuilles.

Autres problèmes

Le zinc présente également d'autre inconvénients comme :

  • Une difficulté de pose malgré sa légèreté et sa malléabilité nécessitant l'intervention de bons couvreurs spécialisés, généralement très compétents mais trop rares car ils ont un carnet de commande très chargé.
  • Une incompatibilité de certains supports comme le béton, le chêne, le cèdre rouge, le mélèze, le pin, le plâtre. Par contre il est compatible avec l'épicéa, le peuplier, le pin sylvestre et le sapin…
  • Le ternissement après installation dû à la patine.
  • L'interdiction par certaines communes.

Dans leur majorité, ces problèmes bénéficient tous d'une solution et ne devraient pas se manifester si la pose de la toiture est réalisée par un professionnel.

Comparatif des matériaux de couverture

Ici vous trouverez un comparatif des caractéristiques des différents matériaux utilisés pour les toitures à faible pente ou forte inclinaison.

Matériau Zinc Ardoise Bac acier Tuiles Cuivre
Pente de toiture (minimale / maximale) Pente > 5% Pente > 21% 5% < pente < 15% 27% < pente < 70% Pente > 5%
Région Toutes régions Sauf environnement industriel ou marin Toutes régions Toutes régions notamment montagneuses ou très ventées Toutes régions Toutes régions
Poids kg/m2 5 30 à 50 5 à 30 De 30 (tuile mécanique) à 90 selon nature 5
Durée de vie moyenne De 30 ans en milieu hostile à 100 ans en milieu protégé (sans pollution) Plus de 80 ans 50 ans 25 à 40 ans Jusqu'à 200 ans
Avantages
  • Produit naturel
  • Recyclabilité
  • Totale longévité
  • Malléabilité
  • Forte résistance
  • Bonne étanchéité
  • Facilité d'entretien, aucune adhérence des mousses
  • Esthétisme
  • Adaptabilité à tout type de construction et de forme de toiture
  • Résistance au soleil et au froid
  • Longévité (plusieurs siècles)
  • Caractère isolant
  • Entretien facile car non salissante et non adhérence des mousses
  • Esthétisme
  • Incombustibilité
  • Solide
  • Autoportante
  • Bonne résistance
  • Facile à poser
  • Bonne étanchéité
  • Incombustibilité
  • Esthétisme
  • Bonne adaptation à certaines régions
  • Durabilité
  • Bonne résistance au feu
  • Esthétisme
  • Aucune adhérence des mousses
  • Légèreté
  • Facilités de pose et d'entretien (non adhérence des mousses)
  • Recyclabilité
Inconvénients
  • Conducteur de chaleur + bruit (bonne isolation requise)
  • Problème de condensation si pose non conforme (règles de ventilation)
  • Sensibilité à la pollution
  • Coût de pose au m² élevé en raison du peu de couvreurs qualifiés
  • Incompatibilité avec certain supports
  • Tarif moyen très élevé
  • Poids (nécessite une charpente adaptée)
  • Problème de rouille (corrosion) et d'effritement
  • Nécessité une bonne isolation type double peau
  • Problèmes de condensation
  • Sensibilité à la pollution
  • Non adaptées à tous les toits
  • Poids au m2 élevé(charpente adaptée requise)
  • Coût de la pose élevé
  • Érosion et porosité
  • Adhérence des mousses, lichen
  • Complexité de pose (nécessite un bon couvreur zingueur spécialisé)
  • Conducteur de chaleur + bruit (bonne isolation)
  • Condensation si pose non conforme (ventilation)
  • Sensibilité à la pollution
  • Incompatibilité avec certain supports
Estimation prix moyen au m² 80 – 90 €
comparer plusieurs couvreurs
De 60 (ardoise synthétique) à 140 € selon qualité
comparer plusieurs couvreurs
20 à 40 €
comparer plusieurs couvreurs
De 20 à 75 € selon qualité
comparer plusieurs couvreurs
120 à 180 €
comparer plusieurs couvreurs
Impact écologique Moyen Moyen Moyen Moyen Mauvais malgré recyclabilité
Récupération des eaux de pluie Risque de pollution des eaux de pluie lorsque la toiture est détériorée Bon Risque de pollution des eaux lorsque la toiture est détériorée Bon Fort risque de pollution des eaux

À noter que ce tableau ne prend pas en compte les membranes EPDM et membranes bitumineuses (style derbigum) qui sont particulièrement adaptées aux toitures plates et constituent avant tout des systèmes d'étanchéité.

Les contraintes techniques

Si vous êtes dans une démarche de construction ou de rénovation de couverture zinc (sur tasseaux ou à joint debout), pensez à mettre plusieurs couvreurs en concurrence avant de vous engager. Pour faire baisser le coût de votre projet, vous pouvez utiliser notre service comparatif pour recevoir plusieurs devis, sans engagement : pour accéder au formulaire, cliquez ici.

Le zinc est bien adapté au toit en faible pente.

La couverture zinc est bien adaptée aux toitures cintrées et
en faible pente.

Les pentes minimales

Toitures en faible pente

Une couverture en zinc présente l'avantage de pouvoir être mise en œuvre sur des toitures à faibles pentes en fonction des zones d'implantation et de son exposition. Sauf dans le cas de toitures cintrées, la pente minimale de toit devra être supérieure ou égale à 5 %. Elle ne peut donc pas être envisagée sur des toits terrasses dont la pente serait inférieure à 5 %.

Toitures cintrées

Pour les toitures de forme convexe, la pente minimale peut être inférieure à 5 % si elle reste dans la limite de 1/10e du rayon de la couverture avec une longueur maximum de 6 m.

Lorsque que le rayon de la toiture convexe est égal ou supérieur à 60 mètres, un faitage doit être réalisé et la pente de celle-ci devra alors être au minimum de 5 %. Il en est de même si la couverture (y compris avec un rayon < 60 m) est dotée d'éléments pénétrant dans la toiture comme des cheminées.

La pose de la couverture en zinc

La couverture zinc, malgré sa facilité de pose, nécessite une vigilance sur certains points particuliers comme le support ou la pente de la toiture de façon à assurer une bonne pérennité de la toiture.

Le support de toiture

Une de ses principales contraintes est la nécessité de poser les feuilles sur un support continu en raison de leur faible épaisseur. Or ce support doit être compatible avec le matériau. La couverture est en principe posée sur :

  • des voliges, de largeur maximum (lmax) 105 mm et d'épaisseur minimum (Emin) 12 mm,
  • des planches lmax =200 mm et Emin = 22 mm,
  • de frises lmax = 175 mm Emin = 18 mm
  • ou de plancher bouveté et rainuré lmax = 200 mm et Emin = 23 mm

Ceux-ci doivent être en bois massif d'épicéa, de pin sylvestre, de peuplier ou de sapin de résistance C4. Le support ne peut pas être constitué de panneaux agglomérés ou de contreplaqués. Les éléments composant le support doivent reposer sur au moins 3 appuis espacés de moins de 1,2 m. Leur sens doit être perpendiculaire aux feuilles. A noter que pour la réalisation d'une toiture convexe, les voliges doivent être posées en couches croisées. Les voliges ou planches sont clouées ou vissées de façon jointive sur les chevrons, fourrures ou pannes de bois à l'aide de pointes lisses (non inox) ou annelées ou de vis à tête fraisée. Elles peuvent être fixées sur des profilés en métal à l'aide de vis auto-perceuses en évitant l'affleurement.

Pose sur support incompatible

La pose est totalement déconseillée sur béton ou béton armé, mortier, métaux et panneaux de fibres de lins. Cependant, il est possible de les isoler par une lame d'air obligatoirement ventilée entre le support et la couverture.

Pour poser la couverture sur certains supports incompatibles (non-interdit), il est possible d'utiliser une membrane neutre ou une nappe à excroissances qui permet d'isoler le zinc de son support tout en instaurant un espace, qui permet de laisser sécher la sous face, et en drainant l'ensemble des condensats vers les évacuations. Ainsi la pose sera possible sur :

  • les bois comme les cèdres rouge et blanc, le châtaignier, le chêne, le mélèze et le pin douglas,
  • les panneaux de particules OSB ou de contreplaqué.

Ces quelques points particuliers respectés, votre couverture présentera son élégant aspect pendant de très longues années.

Vidéo : toit zinc sur maison bois

Ci-dessous, nous avons sélectionné une vidéo d'une durée de deux minutes et cinquante-trois secondes montrant quelques détails au sujet des étapes de la pose d'une toiture en zinc sur une maison en bois de type bâtiment basse consommation (BBC), moderne et contemporaine. On peut ainsi y observer la pose des voliges sur la charpente, et quelques plans concernant l'échaffaudage ; le reportage enchaîne ensuite avec la pose du support, le film isolant et d'étanchéité, puis les découpes de sorties de ventilation. Enfin, on termine avec une vue générale de la couverture posée, permettant d'apprécier l'esthétisme moderne de l'alliance du zinc et du bois dans la maison contemporaine.

Pour obtenir des offres détaillées de plusieurs professionnels, et les comparer simultanément et sans aucun engagement, cliquez sur le bouton vert situé tout en haut de cette page.

Les accessoires de toiture

Parmi les accessoires décoratifs, citons les campaniles, clochetons, les dômes et les kiosques.

Campanile et clocheton décoratif
traditionnel (Plombières-les-Bains).

Pour compléter l'élégance et le cachet des toits en zinc, de nombreux accessoires décoratifs ou utilitaires sont disponibles. Il est toutefois nécessaire de vérifier la compatibilité des matériaux utilisés pour éviter les réactions chimiques qui détérioreraient les feuilles. C'est pourquoi il semble judicieux pour plus de sécurité et une harmonisation avec le reste de la toiture d'utiliser des accessoires fabriqués dans le même matériau, quitte à jouer avec les couleurs de la couverture elle-même.

Pour tout achat ou pose de ce type d'accessoire, pensez à comparer plusieurs sociétés entre elles avant d'acheter. Pour ce faire, vous pouvez utiliser notre formulaire en ligne pour mettre plusieurs pros en concurrence et faire baisser la facture finale de façon parfois spectaculaire. Le service est gratuit, rapide, et sans aucun engagement.

Les accessoires utilitaires

Évidemment parmi ces accessoires, sont comptés tous ceux qui sont nécessaires à la pose de la toiture comme : les fixations, les couvres joints, les bandes d'égouts ventilées, les faitages mono ou double pente, les raccords sur murs frontaux, les chatières et chapeaux de ventilation, les descentes d'eau pluviale, tous conçus spécialement pour les couvertures en zinc. Mais on trouve également :

  • Les fenêtres de toit de type Velux pour lequel l'installation se fera en fonction de la pente du toit. Sur le toit en pente (pente > 15°), la fenêtre de toit pourra être posée directement. Sur un terrasson (5° < pente < 15°), il sera nécessaire de mettre en place une costière pour donner une pente au Velux d'au moins 15°. La pose d'une fenêtre de toit est assez spécifique et demande l'intervention de professionnel pour assurer une bonne étanchéité. Bien sûr les raccordements (EDE) sont en zinc ou en zinc titane et se fixent par agrafure.
  • Les lucarnes et l'œil de bœuf introduits dès le XIIIe siècle mais couramment utilisés à partir du XIXe siècle apportent de la lumière aux greniers et de l'élégance aux toitures en créant des transitions et reliefs par leurs formes variées et leurs feuilles et rosaces en décoration. Elles doivent être posées sur des toits avec une pente minimum de 30° :
    • lucarne à joues galbées
    • guitare
    • pignon
    • à croupe
    • normande
    • à 2 pans
    • retroussée
    • demoiselle
    • meunière
    • à linteau cintré
    • à la capucine
    • pendante
    • rampante
    • en trapèze
  • Les chiens assis en zinc sont des petites lucarnes qui servaient initialement à la ventilation et disposaient d'une toiture à une seule pente inverse de celle du toit contrairement à la lucarne rampante dont la toiture est dans le même sens que le toit. Aujourd'hui les chiens assis désignent couramment les lucarnes.
  • Les panneaux solaires / photovoltaïques destinés à produire de l'énergie. Ils sont intégrés dans les réservations faites dans le support de la couverture et sont fixés sur le support grâce à un chevêtre. Ensuite la jonction, l'étanchéité et la continuité sont assurées avec la couverture grâce à des accessoires posés en même temps que celles-ci.
Toit en zinc d'une lucarne meunière à fronton.

Toiture zinc d'une lucarne
meunière à fronton.

Les accessoires décoratifs

Pour décorer la toiture il est possible de recourir à des ornements comme :

  • Les campaniles, dômes ou kiosques à l'allure majestueuse sur les toits des grands bâtiments,
  • Les épis, flammes … posés au faite de la toiture initialement pour protéger la réunion des arêtiers de la toiture (poinçon) des infiltrations. Ils constituent le pinacle du bâtiment.
  • Les girouettes estampées ou découpées, signes autrefois de noblesse puis du métier du propriétaire, constituent aujourd'hui un élément décoratif en donnant la direction du vente seulement. Le coq est symbolique des clochers des églises françaises.

Tous ces éléments, qu'ils soient décoratifs ou utiles, rajoutent un cachet supplémentaire à la couverture déjà si élégante. Pour obtenir des devis en ligne et comparer plusieurs couvreurs ou fournisseurs, cliquez sur le bouton vert situé tout en haut de la page.